Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'exposition Kiki. (14ème épisode)

Publié le par Mememad


L'EXPOSITION KIKI

Couverture du catalogue de l'exposition de Kiki, annaonçant le vernissage.
Robert Desnos écrivit la préface et elle exposa vingt-sept toiles.


La Galerie de Jan Sliwinsky, vue par André Kertész, qui exposa ses photographies juste avant Kiki, à partir du 12 mars 1927, en même temps que le peintre hongrois hongrois Ida Thal.


Lorsque Kiki fait la connaissance d'Henri Pierre Roché (écrivain, agent, ...) en mai 1922, elle lui offre deux aquarelles. Dès lors, il se met à collectionner ses oeuvres.
Le 16 février 1924, quand John Quinn lui adresse un câble lui donnant le feu vert pour l'achat de La Bohémienne endormie de Rousseau, Roché fête l'événement en faisant l'acquisition d'une aquarelle de Kiki.
 "Dîner avec Man Ray, Kiki et Tzara, note-t-il dans son journal. Acheté une belle aquarelle, un super-Matisse de Kiki."
Toujours dans son Journal, à la date du 8 mai 1922, Roché note qu'il acheta l'aquarelle de Kiki représentant Foujita, en avril 1923.
Son propre inventaire de sa collection recensait dix toiles de Kiki.

Durant l'été 1924, Kiki lui adresse la lettre suivante :
"J'ai reçu votre lettre qui m'a fait un immense plaisir. Seulement je voudrais bien avoir toute les qualités et le talent que vous me trouvez. J'ai travaillé et j'ai déjà deux tableaux à l'huile de huit figures. Il faut venir voir cela".


Dans le numéro de février 1925 de "391", la revue de Picabia, Roché annonce une exposition des tableaux de Kiki dans son appartement, 99 boulevard Arago.
( Pourtant, rien ne permet de penser que l'événement ait vraiment eu lieu.)

En revanche, l'exposition de Kiki, en mars 1927, est très applaudie.
Un pianiste et musicien polonais, Jan Sliwinsky, qui dirige la galerie Au Sacre du printemps, située rue du Cherche-Midi, expose des artistes très divers, allant du Hongrois Lajos Tihanyi à la jeune Américaine Andrée Ruellan. Il est le seul à présenter des oeuvres de photographes. André Kertész a précédé Kiki, et Berenice Abbott la suivra.

Kiki et un sculpteur hongrois inconnu, qui exposait en même temps qu'elle. Les oeuvres du sculpteur sont sur le comptoir.  Au mur, deux tableaux de Kiki, Le Cirque ambulant et Les Lavandières.
Une photographie de Kertész.


C'est Desnos qui rédige la préface du catalogue : " Tu as, ma chère Kiki, de si beaux
yeux, que le monde au travers d'eux, doit être bien joli.
Ce que tu vois ? Une grasse prairie dans un vallon calme à l'orée duquel vient murmurer la mer [... ] Ce vallon que tu as créé, c'est le monde où tu vis loin d'ici bien que tu resplendisses dans Paris, cette ville que tu ne quitteras pas et dont les nuits te sont familières avec ses alcools, ses musiques fiévreuses et ses danses admirables. Ici même ou bien loin, ma chère Kiki, à travers tes beaux yeux, que le monde est joli."


 L'exposition au Sacre du printemps dura du 25 mars au 9 avril.

Le vernissage a lieu le 25 mars. A part Man Ray, qui est à New York pour une projection de son film, Emak Bakia, tout Montparnasse se presse à l'exposition.
"Le vernissage a fait sortir en masse les habitués du quartier, signale le Herald Tribune.
De cinq heures à minuit passé, ils vinrent formant un flot continu et la petite galerie vibrait de commentaires passionnés.
Ce fut, à notre connaissance, le vernissage le plus réussi de l'année.
Ceux qui étaient venus pour s'amuser restèrent pour acheter et, avant que la nuit ne s'achève, un grand nombre de toiles s'ornaient du petit carton blanc portant la mention "vendu". »

"Le Clocher" est celui de Saint-Nicolas à Châtillon


Cette scène d'intérieur, "Femme à sa coiffure" est le premier tableau figurant au catalogue.


Une des scènes champêtres idylliques que Kiki aime représenter.


Ce soir-là, Kiki était en verve. Au ministre de l'Intérieur, Albert Sarrault, qui assiste à la fête, elle lance :
 « Tu es un bon gros, mais tu perdras ta place à fréquenter tous ces c... de ministres, reste avec nous, tu poseras aussi ! »
Radical-socialiste, Albert Sarrault fut gouverneur-général en Indochine avant de devenir ministre de l'Éducation nationale (1914-1915), des Colonies (1920-1924) et de l'intérieur (1926-1928) sous le gouvernement Poincaré.
Ami des artistes, ce sénateur était un collectionneur éclairé.



"Dimanche", gouache sensuelle et mystérieuse, par Kiki, 1924.

A suivre...

Les mots en rouges feront l'objet de liens ou d'articles ultérieurs...)
Les textes sont entèrement inspirés de Billy Klüver & Julie Martin & Kiki de Montparnasse.


Commenter cet article

véro 10/09/2006 11:30

le plus dur quand on reprend le travail après 8 ans c'est de se réorganiser... même plus le temps de passer voir les copines... toute la suite de l'histoire de KIKI à rattraper...pppffff... qui a dit qus'il fallait bosser.... et on est déjà dimanche......
bises

prune 05/09/2006 19:20

Moins assidue depuis quelques jours, je viens de rattrapper mon retard, merci Mémémad, la visite vaut le "détour"...

Mememad 05/09/2006 20:05

Merci, tu es trop gentille .Bonne soirée...

joyce 05/09/2006 08:38

L'ENCYCLOPEDIE MEMEMAD en autant de volumes que vous le souhaitez ! Ne tournez pas les pages, imprimez seulement un point d'interrogation, elle devinera même vos questions !
Sacrée Môricette !

Mememad 05/09/2006 12:22

Arrête Jôzette, tu me fais rougir....Tu vas bien, Georgette ? C'est pas mal non plus ce prénom... Mais il y a aussi, Raymonde (Rèïmonde) assez immonde, Germaine, ...De toutes manières, tu es une sacrée toi aussi !

CD 05/09/2006 07:15

J'ai effectivement dû abuser de la dive bouteille hier soir ! A moins que mes images.com ne me jouent des tours...Je tente à nouveau ce matin !De qui est cette toile ?Bonne journée Mememad...christiane 

Mememad 05/09/2006 08:11

C'est une peinture de1920 de Gustaw Gwozdecki...Bonne journée

CD 04/09/2006 20:39

Kiki a beaucoup croqué les autres mais elle a également faété croquée...  De qui est cette toile ? c'est la rentrée et je suis un peu à la bourre mais je ne te délaisse pas Mememad ! christiane

Mememad 05/09/2006 06:35

Christiane, respire, souffle, prends au moin s le temps de charger l'objet de ton désir....Nous sommes ravis de savoir qu'il est chez "mezimages".com, mais c'est un peu court, jeune fille....Et puis, je ne suis pas parano, je sais très bien que la rentrée vous occasionne beaucoup de travail à tous. Bon courage, je vous aide "virtuellement...."Bonne journée.